mardi 14 février 2017

Voyager à Londres..avec les kids!

Il y a quelques mois, nous avons eu une idée folle: partir à Londres avec notre bande de marmots. Nous n'en étions pas à notre premier forfait, puisque pour nous les vacances, c'est avant tout pour et avec eux. A Noël dernier, nous étions donc partis pour une semaine paradisiaque au Maroc. Beaucoup de farniente au programme, de belles visites, un rythme à la cool, c'était idéal pour voyager  avec un petit dernier qui n'avait encore qu'un an et demi.
Cette fois en nous organisant un peu à l'avance mais pas trop (en septembre), à nous les billets pas chers de Rock Star, et à nous Big Bang! (mes enfants n'étaient alors pas très au point sur le jargon londonien).

Y aller

Nous avons choisi de voyager en Eurostar. Pourquoi? Puisqu'en zieutant les bonnes promos, on peut partir pour pas trop cher, même à 5. Sachez tout de même que la carte famille nombreuse n'est pas prise en compte, mais qu'en ce moment même il y a des tarifs à 29€ par exemple...Notre riquiqui ne paye pas sa place, puisque jusqu'à ses 3 ans, il peut voyager sur nos genoux sans payer. Avec quatre billets, nous étions placés sur un carré, et honnêtement nous n'étions pas trop à l'étroit (bon c'est vraiment une crevette Mr G).
Et puis c'est quand même super rapide, on est passés à 2h45 de voyage à partir de Paris ce qui reste relativement supportable pour des loulous aussi dynamiques soient-ils (les miens par exemple). Des magazines (une tablette aussi, soyons honnêtes) et quelques ballades au wagon-restaurant et le trajet passe très vite.
Une célèbre horloge vue de la Tamise












































































De plus, le départ de Paris-Nord (Une grosse heure au départ du Mans donc), pour une arrivée à St Pancras, au coeur de Londres est quand même largement plus pratique que de se retrouver largué dans un aéroport à 1000 lieues du centre, après quoi vous devrez vous coltiner x temps de navette avec enfants et bagages, et compter des frais en plus pour cela. Ici, j'avais réservé un taxi à l'avance en ligne, qui nous attendait (enfin...on a eu un peu de mal à se retrouver mais bref) à la gare, et c'était déjà bien suffisant comme transfert. Il faut bien se souvenir qu'en voyage ce sont les temps d'attente et de déplacements d'un point à un autre, même si ils semblent courts, qui peuvent finir par fatiguer tout le monde.


Se loger

Pour trouver un toit, nous n'avons d'abord cherché sur nos sites favoris de locations, abritel.fr ou le non moins fameux booking.com. C'est sur un site dédié à Londres que nous avons finalement trouvé notre bonheur: oh-london.com...qui renvoie lui-même à des annonces trouvables sur Booking.
Le garde fantôme (Tower of London)
A priori, pas de mauvaises surprises puisque les nombreux avis des clients sont là pour aiguiller notre choix...Nous avons choisi un appart-hôtel dans les Docklands, à l'Est de Londres donc, un tout petit peu hors de l'hyper-centre mais très très bien desservi par le DLR (le Dockland Light Railway, le métro aérien local).
On est toujours en zone 1, et nos temps de trajets étaient là encore assez supportables compter une vingtaine de minutes à partir de Liverpool Street par exemple.
Nous avons cherché sur Air bnb, mais il faut savoir que s'agissant de logements loués par des particuliers, et notre départ étant fixé au 24 décembre...nous n'avons jamais eu de confirmation sur les options que nous avions posées! Dommage, mais au niveau des tarifs, je ne pense pas que nous y avons perdu, puisque nous avions trouvé une promo super intéressante sur Oh-london, le quartier où nous logions étant un des plus abordable de Londres.



La patinoire (onaplusdesous!) du Natural History Museum

Voyager

Inévitablement, le tube est LA solution, et est une attraction pour les kids en soi, mais attention à quelques petits détails fort utiles...La DLR et la Jubilee line sont abondamment dotées d’ascenseurs poussettes-friendly et de plateformes accessibles (aux handicapés également, donc). Sinon...."mind the gap" et à vous les escaliers.
Nous avons donc opté pour un magnifique système de sangle bricolé sur la poussette par le roi du DIY, mon cher époux, à partir d'une sacoche d'ordi portable. Ainsi, on a pu basculer de l'un à l'autre, et si une succession d'escaliers se présentaient...retour au porte-bébé. Nous avons réutilisé alors que Mr G va sur ses 3 ans, le Physiocarrier de JPMBB dont j'ai parlé . Un vrai bonheur et une vraie bonne option pour alterner car le bébé au ras des pots d'échappement, c'est quand même pas top, et les siestes au Tate modern avec un riquiqui qui s'endort contre soi en commentant les œuvres vidéo des années 60 (où Boubil/Bourvil est omniprésent selon lui)...ça n'a pas de prix.


Que voir?


 Ou plutôt...que sélectionner parmi la multitudes de choses à faire! Nous avons visé très haut avec deux grosses visites par jour, plus un peu de ballade à pied pour joindre les différents sites (mon podomètre s'est complètement emballé, et les kids ont compris le sens de "15 km à pied...").
Avec une demi-journée de "pause" (à 16h la pause, hein, faut pas abuser non plus), on leur a un tout petit peu mené la vie dure. Donc vous pouvez ménager vos marmots et viser un peu moins de visites en alternant plus de breaks d'une demie-journée...en sachant que sur une semaine de visite, le risque de sacrifier certains "indispensables" est grand.
Vérifiez bien auparavant que vos choix satisferont tout le monde, nous avons des enfants relativement petits (et bon public) qui suivent encore bien, mais nous avons mis de côté d'autres quartiers comme Shoreditch ou Camden que nous n'aurions pas pu éviter avec des ados, par exemple.
Le guide Lonely Planet "Londres avec les enfants" nous a bien guidé pour cela, avec des idées de circuits plutôt bien fichus.
Et cette fois-ci nous n'avons pas beaucoup laissé de place au hasard, pour amoindrir les surprises de dernière minute et les "bon on fait quoi aujourd'hui" à 9h du matin nous avons tout planifié bien à l'avance. Même si ça me correspond assez peu à la base, avec 3 enfants c'est juste indispensable. Autre avantage, les billets étant réservables sur internet, avec des dates parfois ouvertes sur 3 semaines, cela permettait aussi d'échelonner nos dépenses pour ce voyages aux mois précédents, et d'avoir un minimum de marge en cas de pluie ou d'imprévu. (Et guess what, il n'y a quasiment pas eu de pluie! en décembre!).
Voici donc un aperçu de mon "bullet planning" fait au fur et à mesure (ça détend après une journée de crapahutage).


Le top 3 selon les kids? Sans hésitation, le Natural History Museum fut un de leur préféré. Les salles dédiées aux squelettes de dinosaures et cet escalator qui donne l'impression de rentrer dans un champ de météorites....c'est une expérience extraordinaire. La salle sur les catastrophes naturelles (GRANDE passion de fifille depuis des années, allez savoir pourquoi), reconstitue une simulation du tremblement de terre de Kobé...impressionnant!
Et je vous mets au défi de ne pas craquer dans les innombrables boutiques du musée...j'y ai trouvé des trésors pour les fans d'affiches naturalistes que nous sommes.
Parce qu'il faut le rappeler, les musées publics sont GRATUITS à Londres! c'est hallucinant vu la qualité, l'importance des collections et leur renommée, mais c'est vraiment un atout qui permet de multiplier les visites...mais attention à l'appel du souvenir mignon!
Le British Museum est aussi un de ceux qui aura le plus marqué les esprits...La pierre de Rosette -pour ceux qui savent lire, haha- est inoubliable, et mon plus jeune a depuis développé un amour inégalé pour les momies! Cette salle est une des plus impressionnantes pour eux, mais les salles consacrées au moyen âge (avec le jeu d'échecs de Harry Potter!) et les statues grecques les ont durablement marqués.
Et puis le London Eye, pas donné certes mais tellement impressionnant! Avec une ballade de 30 mn au-dessus des toits, la cabine est entièrement close, sans le vent dans la face, c'est comme dans un ascenceur, même pas peur!
Sur l'autre rive, le Parlement et Big Ben sont évidemment les premiers à attirer l'oeil, mais vu d'en haut on peut admirer une vue générale sur la ville, et même à 40 km alentour par beau temps!


Où manger? 
London Eye


S'il ne devait y avoir qu'une adresse, sans hésitations....Leon! En cherchant des bonnes adresses dans les guides, pas trop chères et assez saines, cette chaîne de fast food de cuisine fusion revenait très souvent.
Heureusement pour nous,  nous avons pu en trouver dans tous les quartiers que nous avons sillonnés. La déco est vintage et colorée, l'accueil sympa, les produits frais et naturels, une bouffe simple mais originale, en fait elle correspond exactement à ce qu'on adore, un mélange de libanais, de Thaï et de Marocain, vous voyez? Tout ça présenté dans des box à emporter ou à prendre sur place (certains restos comme celui qui jouxte Liberty à Soho est assez bondé, mais les serveurs savent faire patienter en nous faisant rigoler!).
Et point non négligeable, il y a toujours une table à langer disponible, et un menu spécial est prévu pour les kids, avec une base de riz/brocoli pour changer (bon avec surtout du riz, heureusement) et une option pommes de terre frites (à tomber), sinon, plus boulettes de viande et poulet frit....tout ça pour 35 £ environ pour 5 (même micro avait sa box, il finissait par manger plus que ses frangins et accueillait son plat d'un "haaaa poulet!!!!"). Sans compter les desserts, qu'il ne faut pas louper non plus, et en période de Noël, mamma, à nous les Mince pies et Christmas puddings!
Une super option pour nous, nous en avons fait notre cantine, en réussissant à changer de plat tous les jours, (pour les petits manger pareil est rarement un problème, au contraire...).


En tout cas ce fut un super séjour, certes pas de tout repos, mais ça on l'avait bien cherché, et en tout cas plein de souvenirs à la clé pour les kids!


Bibliographie:
-Pour préparer notre voyage, nous avons cumulé et Le Routard et le Lonely Planet mais c'est surtout Londres, Partir en famille de Lonely Planet qui a aidé au choix des activités.
-Pour les loulous, avant et après le séjour, on a adoré: Londres, coll. Ptits curieux chez Usborne, très rigolo avec ses flaps partout et instructif! 
- Pour les plus grands, Londres, pour en savoir plus que les Grands, chez Lonely planet est sympa aussi. 
- Et je recommande aussi le magnifique abécédaire Let's go to London chez ABC Melody. Graphiquement superbe!






Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire